La Mutuelle

L’Assurance Mutuelle des Fabriques de Québec est une société mutuelle d’assurance. Régie par la Loi sur les assureurs du Québec, elle est enregistrée à titre d’assureur et de cabinet en assurance de dommage auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Une assurance mutuelle

L’Assurance Mutuelle des Fabriques de Québec offre des services de prévention et d’assurance aux corporations épiscopales, aux cimetières catholiques romains et aux fabriques situées dans plusieurs régions du Québec.

En 1853, face au peu d’intérêt de l’industrie privée à assurer les installations religieuses situées hors des grands centres urbains, l’idée d’offrir une assurance mutuelle sur une base volontaire fut mise en place pour prêter assistance aux paroisses catholiques romaines, dans l’éventualité où les églises, chapelles, presbytères, hospices, couvents, hôpitaux ainsi que leurs dépendances seraient détruits par le feu.

La force de La Mutuelle repose sur :

La prévention

Dès ses débuts, La Mutuelle s’est donné le mandat de sensibiliser ses membres à la prévention.  Des avis et mises en garde étaient fréquemment transmis aux fabriques.

1891 :  “Il est fortement recommandé de ne jamais conserver des cendres dans la cave de l’église ou de la sacristie”.

1925 : Mise en place d’un Service de prévention, incluant la visite des lieux assurés et la formulation de recommandations et de conseils personnalisés.

La prévoyance

La Mutuelle encourage ses membres à maintenir leurs équipements et systèmes de prévention d’incendie fonctionnels en tout temps.

La Mutuelle défraie les coûts d’entretien de certains équipements.

La protection

La Mutuelle a su développer des protections utiles aux besoins spécifiques des membres.

Divers produits se sont ajoutés au fil des années, pour assurer une tranquillité d’esprit aux assurés.

Historique

L’idée de former une société mutuelle d’assurance pour les fabriques a pris naissance en 1850, au cours d’une assemblée générale du clergé tenue au Séminaire de Québec. La prémisse était de créer une “Entraide des fabriques, en cas de feu”.   Un comité formé de 5 prêtres fut chargé de constituer une mutuelle, d’en libeller les principaux règlements et de la faire connaître.

Le 23 mai 1853, le Parlement du Canada, sanctionna un bill formalisant l’existence civile de cette nouvelle organisation connue sous le nom de “L’Association d’assurance mutuelle des fabriques des diocèse de Québec et des Trois-Rivières”.

Les règlements de l’Association furent approuvés par toutes les fabriques le 17 novembre de la même année, à l’occasion de la première Assemblée des membres.

Pour être en mesure de payer des dommages sans trop de charges, il fut décidé de n’assurer aucun membre avant d’avoir cumulé un capital assuré suffisant, lequel fut fixé à soixante-quinze mille louis (300 000 $).

Le 3 septembre 1856, 60 fabriques avaient déjà adhéré à l’association, réunissant un fonds global de 117 138 louis et dix chelins (468 546 $).  L’Association d’assurance mutuelle des fabriques de Québec et des Trois-Rivières était prête à fonctionner!

But des fondateurs

 

Procurer un accès à l’assurance incendie pour les fabriques au Québec.

Mission et valeurs

La Mutuelle s’est donné pour mission de contribuer au maintien du patrimoine des fabriques situées sur son territoire, en offrant une protection d’assurance de dommages adaptée à leurs besoins.

2021

Faits saillants
  • Entrée en vigueur de la Ligne directrice des technologies de l’information.
  • Lancement du site Internet.

2020

Dévoilement de la nouvelle image corporative

2017

Faits saillants
  • Abolition du poste d’Administrateur-gérant.
  • Création du poste de Directeur général.
  • Création du poste de Directeur des opérations d’assurance.
  • Bonification de l’assurance protection juridique.
  • Ratification du règlement intérieur #32 qui reconnaît les compagnies de cimetières.

2016

Mise en place d'un service d'urgence 24/7

2011

Instauration de nouveaux libellés pour tous les volets Responsabilité.

2010

Faits saillants
  • Un incendie majeur survenu à l’église Notre-Dame-du-Lac-Saint-Jean entraîne le versement d’une indemnité de 3,4 M$.
  • Adoption d’un Programme de gouvernance répondant aux lignes directrice de l’Autorité des marchés financiers.

 

2009

Implantation des Normes internationales d'information financière (IFRS)

2008

Acquisition d'un logiciel d'assurance

2007

Faits saillants
  • Enregistrement des meilleurs résultats techniques depuis 10 ans.
  • Adoption d’une politique de placement.
  • Audit de l’Autorité des marchés financiers.

2006

Faits saillants
  • Sensibilisation à installer un dispositif de protection contre les surtensions.
  • Un incendie majeur survenu à l’église Christ-Roi de Lévis entraîne le versement d’une indemnité de 2,6 M$.

2003

Membres assurés :  804 fabriques

Capital assuré :  1 486 000 000 $

2000

Modifications aux lettres patentes de La Mutuelle :

– Plus de latitude pour protéger les membres assurés;

– Assouplissement des critères de représentativité des membres lors des assemblées générales.

1984

La Mutuelle emménage au 1073, boulevard René-Lévesque Ouest à Québec.

1983

Biens assurés :  400 000 000 $

1981

Versement de la plus importante réclamation dans l'histoire de La Mutuelle

1 100 000 $ versés à la suite de l’incendie de l’église de Louiseville.

1976

Ajout d'une couverture en assurance responsabilité.

1975

Achat d'un premier système comptable : Le NCR 399.

1974

Ajout gratuit d’un avantage aux membres : l’assurance chaudière et machinerie.

1950

La Mutuelle emménage dans l'édifice Montmorency, situé sur la côte de la Montagne à Québec;

– Versement de 454 250 $ au Séminaire de Rimouski détruit au cours d’un incendie qui a ravagé le tiers de la ville.

1939

La petite mutuelle des évêchés (actifs de +/- 100 000 $) se joint à La Mutuelle.

1937

Amendement à la charte:

– Outre les protections contre le feu et la foudre, on ajoute une protection contre les autres risques auxquels les membres peuvent être exposés.

1925

Amendements à la charte :

– Nouvelle appellation “L’Assurance Mutuelle des Fabriques de Québec”;

– Structure permettant d’établir des cotisations selon la valeur des biens assurés;

– Création d’un fonds de prévoyance qui permet d’éviter de cotiser les membres lors de chaque incendie.

1919

Bill de la Législature amendant la charte initiale de 1853 :

Il est maintenant possible d’assurer les chapelles, les évêchés, les couvents, les écoles, les hôpitaux et les hospices.

1864

Membres :  120 fabriques

Capital assuré : 1 M$

1858

Membres :  75 fabriques

Capital assuré :  600 000 $

1re réclamation : Paroisse de Saint-Raymond, comté de Portneuf

Notre logo

Robuste et épuré
Sobre et classique

L’ÉGLISE est le point de rassemblement des membres qui composent La Mutuelle.

Le CARRÉ qui l’entoure représente la force de La Mutuelle sur laquelle les membres peuvent s’appuyer.

Les POINTILLÉS symbolisent la pluralité des membres.
Ils marquent la stabilité dans la ligne du temps et sont un rappel de l’œil de bœuf que l’on retrouve sur plusieurs bâtiments.